TGT // GPRU porte de Vincennes

Laisser un commentaire
urbanisme

Marché de définition simultané (3 équipes d’urbanistes mises en concurrence).
Etudes relatives au grand projet de renouvellement urbain de la porte de Vincennes.
Aménageur: SEMAEST (société d’économie mixte d’aménagement de l’Est parisien).

Equipe (TGT mandataire):
– TGT architectes-urbanistes (phase 1: Jean-Claude Garcias, Caroline Tresse),
– Hélène Saudecerre paysagiste,
– GEC groupe d’étude pour la construction, l’urbanisme et l’aménagement du territoire.

/ études (phase 1) réalisées en 2003

 

 

phase 1

Comme tous les GPV, GPRU ou ORU, la porte de Vincennes pose un problème d’articulation entre les interventions à court terme (amélioration immédiate des conditions de vie des habitants actuels), et les interventions à moyen ou long terme (vision prospective de ce que « doit » être un quartier agréable pour les habitants de demain).
L’amélioration immédiate est légitimement revendiquée par des centaines de personnes (habitants, associations, électeurs), la vision prospective est suggérée par une poignée d’experts (les urbanistes et leurs bureaux d’études) avant d’être actée par les élus.
Nous aimerions répondre aux besoins à court terme sans obérer ce que nous imaginons être le développement futur.

Nous proposons donc une transformation immédiate de la rue Noël Ballay, dans le cadre d’un grand parti d’aménagement qui pourrait être le suivant:
– 1 : rendre au cours de Vincennes son statut d’espace public majeur (« nettoyage » et plantations)
– 2 : pincer les 100 mètres de large du périphérique , mais sans le couvrir ni le border de murs anti-bruit
– 3 : dégager du foncier en déplaçant les bretelles et équipements techniques (services municipaux divers)
– 4 : construire des locaux « anti-bruit » (tertiaire,activités) au plus près du périphérique à l’Est
– 5 : reloger les locataires des deux barres RIVP en opération tiroir
– 6 : construire des immeubles plus bas sur le terrain RIVP plus à l’Est.

Le but est de faire avec l’existant et d’utiliser au mieux les possibilités actuelles du site, plutôt que d’en créer de nouvelles par fuite en avant (couverture dispendieuse du périphérique, liaisons problématiques avec le bas-Montreuil).
Nous proposons donc un repérage systématique des délaissés et des espaces sous-occupés ; un travail précis de « grappillage » des emprises libres ; une réflexion sur la typologie et les prospects de nouveaux bâtiments face au périphérique. Nous croyons sincèrement préférable de construire sur un bon sol bon marché, plutôt que sur un sursol onéreux. Nous sommes également persuadés que la forme « grand ensemble » des barres de la RIVP est amenée à être remplacée à terme par une forme plus conventionnelle d’îlot : une couche de locaux « anti-bruit » contre le périphérique, un entre-deux, et un immeuble d’habitation tourné vers Saint-Mandé.
Il ne nous parait pas judicieux de générer des poutres et des dalles gargantuesques, ainsi qu’une prolifération d’émergences techniques sur le périphérique.
Nous ne voulons pas pratiquer un « acharnement thérapeutique » sur un type d’habitat maintes fois réhabilité, mais condamné à terme.

 

données de cadrage: carte des équipements

données de cadrage: carte de l'environnement commercial (données audi)

données de cadrage: carte de l’environnement commercial (données audi)

données de cadrage: carte des transports en communs

données de cadrage: carte des transports en communs

données cadrage: carte de récapitulation des données

données cadrage: carte de récapitulation des données

isométrie du relief du site (les hauteurs sont multipliées par 5)

isométrie du relief du site (les hauteurs sont multipliées par 5)

perspective du site: relief et bâti

perspective du site: relief et bâti

cartes de l'ensoleillement

cartes de l’ensoleillement

carte de la "nature" perçue depuis la rue

carte de la « nature » perçue depuis la rue

les espaces accessibles aux piétons

les espaces accessibles aux piétons

carte des voies: statut et gestion urbaine de proximité

carte des voies: statut et gestion urbaine de proximité

coupes sur les voies: mesure, analyse et diagnostic des "creux"

coupes sur les voies: mesure, analyse et diagnostic des « creux »

carte des actions à court terme

carte des actions à court terme

schémas des actions à moyen et long terme

schémas des actions à moyen et long terme

schéma des actions à très long terme

schéma des actions à très long terme

schémas des actions à très long terme

schémas des actions à très long terme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s